Communication N°11

CONTRÔLE DES HABITANTS : A partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 30 avril 2018, la Municipalité a engagé un test portant sur une modification de l’horaire d’ouverture du Contrôle des habitants et du Bureau des étrangers. Il a été décelé une nécessité de fermer l’accès au public au moins une demi-journée par semaine pour permettre aux préposés de traiter au calme et sans interruption la masse toujours croissante des requêtes et des dossiers. Par conséquent, durant cet essai, le Contrôle des habitants sera fermé au public les mardis matins. En compensation, le service prolongera son ouverture les lundis jusqu’à 18h30.

INFORMATIQUE : Le 24 novembre dernier a démarré le projet de migration du système informatique de la commune. Notre actuel intégrateur ne prenant prochainement plus en charge le développement et la maintenance de ses programmes, la commune va devoir se doter de nouveaux outils de gestion, notamment pour le Contrôle des habitants et la Bourse. Sous la conduite d’un chef de projet mandaté par la Municipalité, le projet NCIS, Nouvelle Conception Informatique et Structurelle, a pour objectif la mise en œuvre des nouveaux logiciels de gestion pour le 1er janvier 2019. Pratiquement l’ensemble des services communaux sont impactés par cette petite révolution informatique qui modifiera aussi les processus aujourd’hui appliqués dans l’administration. De ce fait, les collaborateurs sont activement impliqués au sein des différents groupes de travail et de nombreuses heures ont déjà été consacrées pour l’élaboration des cahiers des charges ; merci à eux ! L’aboutissement de cet ambitieux projet passera par un préavis qui sera déposé au printemps et dont l’adoption par le Conseil communal devra avoir lieu lors de la séance du 21 juin 2018, ceci afin de pouvoir tenir notre calendrier.

SERVICE DU FEU : Pour terminer sur un sujet un peu plus léger, j’ai le plaisir d’informer le Conseil communal que la caserne du SDIS intercommunal de Rennaz se dote d’un tout nouveau couvert à vélos. Cette mesure décidée par la Commission du feu permet ainsi de répondre à la demande croissante des sapeurs-pompiers utilisant la petite reine pour accéder à la caserne dans le cadre des exercices réguliers ou éventuellement d’interventions.